Category Archives: Uncategorized

7 Questions/réponses avec un ingénieur en construction

Que vous vous prépariez à interviewer un candidat ou à postuler un emploi, consultez notre liste de questions et réponses d’entrevue d’ingénieur en construction de haut niveau.

Qu’est-ce qui vous a décidé à devenir ingénieur en construction ?

Cette question permet aux candidats d’expliquer les raisons qui les poussent à devenir ingénieur en construction. La réponse sera propre à chacun et vous donnera un aperçu de ce qui les a inspirés à choisir cette carrière.

Ce qu’il faut rechercher dans une réponse :

  • Une vraie réponse qui reflète une véritable passion pour ce parcours professionnel
  • Une réponse discrète qui montre que la réponse a été bien réfléchie.

Exemple : “J’ai décidé de devenir ingénieur en construction à cause de mon père qui est professeur de maths. Comme un enfant, il a partagé son grand amour pour la résolution d’équations mathématiques et d’autres types de puzzles avec moi. Il me demandait toujours de sortir des sentiers battus pour résoudre chaque dilemme. Il m’a encouragé à avoir un esprit quizz et à toujours explorer non seulement comment quelque chose a été construit mais aussi comment cela a fonctionné. Il m’a inspiré à trouver si le design pouvait être amélioré en utilisant un autre moyen.”

Ingénieur en construction

Pourquoi voulez-vous travailler pour notre entreprise ?

Cette question vous permet de voir si les candidats ont fait leurs devoirs sur l’entreprise en question. Avant l’entrevue, il est essentiel que le postulant ou la postulante se prépare à poser des questions sur l’énoncé de mission et les priorités de l’entreprise et à y répondre pour atteindre ces objectifs.

Ce qu’il faut rechercher dans une réponse :

  • Une réponse qui montre que le demandeur a fait des recherches sur l’entreprise avant de présenter sa demande.
  • Détails sur l’entreprise qui la rendent différente des autres
  • Une réponse qui reflÃ?te la mission de l’entreprise.

Exemple : “J’aimerais travailler chez HTWW Engineering en raison de l’excellente réputation dont elle jouit en matière d’efficacité, mais aussi pour améliorer sa structure afin qu’elle représente les normes élevées de l’entreprise. Les clients qui emploient cette entreprise doivent être confiants que le travail sera accompli d’une manière minutieuse avec une attention particulière aux détails importants qui feront la fierté du propriétaire pendant de nombreuses décennies. “

Quel genre de traits de personnalité croyez-vous qu’un ingénieur en construction doit posséder pour réussir ?

Cette question évalue la capacité des candidats à démontrer qu’ils comprennent le rôle et savent ce qui est nécessaire pour réussir. Cela permet aux candidats d’exprimer les qualités qu’ils estiment nécessaires pour le poste, ainsi que celles requises par la haute direction.

Ce qu’il faut rechercher dans une réponse :

  • Une réponse réfléchie qui englobe ce qui est nécessaire pour bien faire le travail.
  • Une réponse qui montre que l’individu connaît bien les frustrations qui peuvent être présentes dans cet emploi particulier.
  • Un point de vue complet sur les avantages et les inconvénients de l’emploi

Exemple : “Je pense que les ingénieurs en construction ont besoin de patience, de flexibilité et d’autodiscipline pour réussir. Une date limite peut être frustrante, surtout lorsqu’il y a beaucoup de retards imprévus. Mais la profession est extrêmement gratifiante, et il faut un type particulier de personne pour exceller dans ce domaine. Les ingénieurs civils doivent tenir compte des exigences de l’État et des exigences locales, ainsi que des besoins du client.”

Comment interagissez-vous avec les clients ?

Cette question aide l’intervieweur à déterminer comment le candidat interagira avec des clients qui ont des tempéraments et des désirs différents. Si l’ingénieur en construction ne peut pas communiquer efficacement avec le client, il en résultera une relation insatisfaite et insatisfaite.

Ce qu’il faut rechercher dans une réponse :

  • Une réponse véridique qui vous permet de connaître les forces de la personne.
  • Une réponse qui montre que le demandeur connaît l’importance d’entretenir de bonnes relations avec les clients.
  • Une réponse qui n’écarte pas le fait qu’il y a souvent des conflits entre le client et l’ingénieur, mais ils doivent être traités avec professionnalisme.

Exemple : “Les clients jouent un rôle essentiel dans le processus, que ce soit dans la planification, la conception, la construction, l’entretien ou l’exploitation de l’infrastructure. Leur contribution ne peut être ignorée ou méprisée. En même temps, l’expertise de l’ingénieur doit briller. Je crois que ma patience, mes connaissances et ma sincérité m’aideront pendant ces interactions avec les clients.”

Selon vous, quels sont les plus grands défis auxquels les ingénieurs en construction doivent faire face ?

C’est un excellent moyen de savoir si le demandeur est au courant des dernières tendances de l’industrie.

Ce qu’il faut rechercher dans une réponse :

  • Une personne honnête admettra volontiers qu’il y a des défis dans tous les emplois.
  • Rechercher une éthique de travail qui reflète les valeurs de l’entreprise.
  • Soyez à l’affût d’indices sur la façon dont le postulant ou la postulante résoudrait le conflit.

Exemple : “À mon avis, le plus grand défi auquel sont confrontés les ingénieurs en construction est de traiter avec des clients qui veulent prendre des raccourcis afin d’achever le travail à temps. Persuader le client que prendre des raccourcis n’est pas seulement contraire à l’éthique, mais peut aussi être dangereux est parfois une tâche difficile. Il est impératif d’obtenir leur coopération afin de protéger l’intégrité de l’entreprise pour qu’elle demeure un leader viable dans l’industrie.”

Selon vous, quelle devrait être la priorité numéro un de tout ingénieur en construction ?

Cette réponse montre quelle serait la principale priorité du candidat et dans quelle mesure il connaît les qualifications professionnelles les plus importantes.

Ce qu’il faut rechercher dans une réponse :

  • Rechercher une réponse qui reflète les valeurs et la mission de l’entreprise.
  • Soyez à l’écoute de la sincérité pendant que le postulant ou la postulante discute de la priorité.
  • Soyez à l’affût des hésitations. Une réponse honnête est généralement facile à formuler pour le demandeur s’il a bien réfléchi à la question.

Exemple : “Je crois que la protection de la santé du public et de l’environnement devrait être au premier plan dans l’esprit des ingénieurs civils. Ce faisant, ils protègent aussi la réputation et la respectabilité de leur employeur.”

Si un défaut de conception d’une construction achevée causait un accident, porteriez-vous la question à l’attention de la haute direction ?

Cette réponse donne à l’intervieweur un aperçu de la personnalité du candidat et vous permet de savoir s’il est le candidat idéal pour le poste.

Ce qu’il faut rechercher dans une réponse :

  • Rechercher une réponse directe et directe qui soit donnée sans hésitation.
  • Écoutez la sincérité dans la réponse de l’individu.
  • Une personne ayant une solide éthique de travail devrait savoir ce qu’il convient de faire dans ce scénario.

Example: “Je porterais la situation à l’attention de la haute direction dès que possible. C’est parce que la responsabilité est une question d’éthique et que l’entreprise a l’obligation d’être tenue responsable. Un autre facteur est qu’il peut s’agir d’une expérience d’apprentissage pour l’entreprise, de sorte que des erreurs similaires ne soient pas commises à l’avenir, protégeant ainsi la longévité de l’entreprise dans cette industrie.”

La construction est-elle prête pour L’Industrie 4.0 ?

Andy Hastie, chef du marketing, Invennt discute des résultats de leur table ronde conjointe avec l’ICE qui a posé la question suivante aux chefs de file de l’industrie : la construction est-elle prête pour l’industrie 4.0 ?

Industrie 4.0 est un terme générique pour une gamme de technologies émergentes, y compris les grandes données, l’informatique en nuage, l’intelligence artificielle, l’IdO et les capteurs qui, selon certains analystes, pourraient amorcer une quatrième révolution industrielle. Le nouvel ingénieur civil a estimé que les gains pour la construction pourraient valoir 25 milliards de livres supplémentaires par an.


Incidence de l’industrie 4,0

L’avènement de cette nouvelle technologie a changé en permanence le mode de fonctionnement des entreprises de construction et l’évolution de la demande du marché oblige l’industrie à devenir plus branchée, dynamique et axée sur le client.

Nous reconnaissons que pour prospérer dans ce nouveau paysage, les organisations de génie civil et de construction doivent développer de nouveaux modèles économiques qui tirent parti de ces opportunités et minimisent les risques, mais jusqu’ici, l’industrie a été lente à réagir.

Il est important de se rappeler que même si la technologie et les données sont des éléments habilitants importants pour des modèles d’affaires réussis qui stimulent l’innovation et créent de la valeur, elles ne constituent pas la réponse en soi.

C’est pourquoi nous voulons savoir comment les modèles économiques évoluent face à ces pressions.


Table ronde sur l’industrie 4.0

En partenariat avec Invennt, l’ICE a organisé une table ronde le 29 octobre 2019 pour répondre à la question : la construction est-elle prête pour l’industrie 4.0 ?

Principaux enseignements tirés de la discussion :

  • L’adoption de nouvelles technologies n’est qu’une pièce du puzzle. L’industrie doit tirer parti de la technologie pour créer de nouveaux modèles d’affaires qui permettent de relever les défis opérationnels et de répondre aux nouveaux besoins du marché.
  • Il faut comprendre la valeur de la technologie plutôt que de se concentrer sur les coûts. L’industrie doit s’éloigner du court terme et d’une méthode de travail transactionnelle. De nombreux appels d’offres ne contiennent actuellement aucune exigence ou opportunité pour une approche numérisée de la livraison des travaux de construction, les principales priorités étant le coût et le temps, ce qui déclenche une course vers le bas parmi les entrepreneurs principaux qui se répercute sur la chaîne logistique.
  • Il faut considérer les données comme un atout, les utiliser pour éclairer la prise de décision et faciliter l’amélioration continue. Généralement, lorsqu’un projet est terminé, il y a beaucoup de données, mais aucune analyse pour aider à déterminer comment les processus pourraient être améliorés et quelles leçons on peut en tirer. Il faut être en mesure de stocker, de transférer et de communiquer les données plus efficacement entre les projets et de les utiliser pour améliorer les opérations plutôt que simplement comme preuve dans le règlement des différends.
  • Actuellement, les organisations ne sont pas incitées à mettre en place des systèmes efficaces. Il n’y a pas d’incitation à tirer des leçons et à examiner les paramètres de mesure.
  • Les compétences et les capacités au sein des organisations ont été perdues parce qu’elles recherchent le coût le plus bas ; certaines organisations de l’industrie (par exemple, les sociétés de conseil) sont rémunérées en fonction des heures travaillées. Cela n’incite pas à travailler de manière plus intelligente, car cela se traduit par moins d’heures facturables et moins de revenus. Pour y remédier, il faut mettre en œuvre des contrats fondés sur la valeur pour le client.
  • Le partage de l’information accuse du retard par rapport aux autres industries : les réussites sont partagées pour remporter des appels d’offres, mais pas pour partager les meilleures pratiques et maintenir un avantage concurrentiel. La fragmentation des organisations (d’un projet à l’autre) rend suffisamment difficile la diffusion de l’information et des connaissances au sein d’une même entreprise, et encore moins dans l’ensemble du secteur. Il y a aussi une réticence à donner ce qui pourrait être considéré comme des avantages stratégiques, même si le résultat est une industrie plus capable dans son ensemble.
  • La collaboration a été difficile en raison de la nature concurrentielle de l’industrie de la construction et il a été prouvé que les alliances et les relations à long terme permettent une meilleure collaboration. À moins que l’industrie n’adopte cette façon de travailler, il est probable que nous resterons coincés dans un environnement concurrentiel qui continue de rechercher les coûts les plus bas sans que l’innovation ne soit au cœur de ce que nous faisons. Les organisations s’efforcent de protéger leurs faibles marges sur les forfaits individuels en raison de la nature transactionnelle de l’administration des contrats, plutôt que d’être engagées pour obtenir des résultats à long terme.